PRÉSENTATION de l’entraîneur des seniors +40, Pierre-Yves Chamot

8 juillet 2019

Présentation de la semaine, Pierre-Yves Chamot, entraîneur des seniors +40. Un véritable clubiste, Pierre-Yves fait parti des plus fidèles du club, participants aux réunions du comité central, responsable de la gestion des membres du club des 100. Son père fut l’un des plus importants présidents que le club ai connu et l’a dirigé durant 25 ans. Parmi les nombreux fidèles joueurs de l’équipe senior, Pierre-Yves à le plaisir de coacher son frère Bertrand. Chaque année, l’équipe organise son traditionnel voyage vers une destination footballistique afin de profiter d’un weekend entre copains et Pierre-Yves est également l’un des membres très actifs lors de l’organisation du repas de soutien du club.

– Salut Pierre-Yves, peux-tu te présenter en 100 mots ?
Tout d’abord, contrairement à ce que pourraient croire certains, je suis un bernésien d’adoption !
En effet, je suis arrivé à Bernex avec mes parents et mes deux petits frères à l’automne 1973 à l’âge de 9 ans. Depuis cette date, je n’ai plus quitté la commune et j’y ai même fondé ma propre famille avec ma femme, Vera. Nous avons eu deux filles, Mathilde puis Lola, aujourd’hui adultes et volant de leurs propres ailes. Professionnellement, je suis depuis 20 ans le bras droit (ou gauche, cela dépend des jours…) du directeur d’une belle entreprise familiale active dans le domaine de la bureautique située aux Acacias.

– Quel est ton rôle au sein du Signal FC Bernex-Confignon ?
Cela fait plus de vingt ans que je m’occupe avec mon ami Renato Rossi des seniors du FC Signal et que je suis membre du comité de notre bien-aimé club.

– Depuis combien de temps es-tu au club ?
J’ai intégré le Signal FC Bernex-Confignon en junior B après avoir fait toutes mes classes de junior au FC Lancy-Sport (déjà du jaune…). Puis, j’ai eu la chance de gravir les échelons au sein du Signal FC Bernex-Confignon jusqu’à pouvoir évoluer quelques années avec la première équipe. A part deux années d’exil au FC Plan-les-Ouates (encore du jaune…), j’ai toujours porté, et encore maintenant avec les seniors +40, le maillot du Signal FC Bernex-Confignon.

 

– Ton plus grand souvenir au sein du Signal FC Bernex-Confignon ?
Je dois avouer que d’avoir gagné avec le maillot Signal FC Bernex-Confignon sur le dos ce que j’ai appelé le «tiercé» des ligues inférieures de l’époque c’est-à-dire le tournoi des Campagnes à Bernex, ainsi que la coupe genevoise et le championnat genevois de 2ème ligue, m’a procuré bien des frissons.

– voila 95 ans que le club existe .. Peux-tu nous donner une anecdote qui t’as marqué ?$
Il y a maintenant quelques années, deux très bons joueurs avaient l’intention de rejoindre le Signal FC Bernex-Confignon.

Avant d’entamer les discussions avec le président de l’époque (un président qui portait le même nom que moi), les deux potentielles recrues jaunes et noires conviennent du même montant de « défraiement » à demander lorsqu’ils discuteront en tête-à-tête avec le président.

Là où l’affaire est drôle, c’est que le premier joueur à passer à la moulinette avec le président a finalement demandé un montant inférieur de 50 % à ce qu’avaient convenus les deux joueurs. Le résultat c’est que lorsque le second, qui lui s’en était tenu au montant prévu, annonce le montant convenu initialement, le président s’est exclamé : « Mais monsieur X, si je comprends bien, vous courrez deux fois plus vite que votre copain car lui a demandé la moitié de ce que vous demandez,vous ! »

Si vous voulez savoir comment s’est finie l’histoire, vous pouvez toujours poser la question au premier joueur susnommé car il porte toujours le maillot jaune et noir…

–  As-tu d’autres passions et lesquelles ?
Je n’ai pas d’autres réelles passions. Mais j’apprécie beaucoup l’art et le sport en général car au travers de performances ou d’œuvres, ils arrivent tous les deux à donner des frissons aux gens et à leur embuer les yeux.

– Ton plat et boisson préférés ?
Les spaghetti à la bottarga. Ce sont des œufs de mulet (le poisson, pas l’autre…) séchés que l’on râpe directement sur les spaghettis avec, en sus, un filet d’huile d’olive. Une tuerie ! Tout ça avec un beau vin italien. Mais j’avoue qu’en tant qu’épicurien c’est très frustrant de ne pas pouvoir citer d’autres plats !!

– Quelles sont encore tes motivations à encore faire partie d’un club de foot ?
C’est le plaisir d’appartenir à une sorte de famille et pouvoir contribuer à un niveau que tu peux choisir, au fonctionnement d’une entité qui est pour moi « d’utilité publique » pour les jeunes et les moins jeunes. En effet, un club de foot est un dénominateur commun pour un homme/une femme de (presque) 7 à (presque) 77 ans !

Interview réalisé par Michael Silverman

Dernière news

fullsizeoutput_af0 1

Ecole de football 2019 : les inscriptions sont closes

celtic

Rencontres Musicales de Bernex – musique celtique

fcsbc-fcthun-2

Pendant plus d’une heure, Thoune a tremblé à Bernex

GALERIE PHOTOS

E3 Signal - Meyrin 31 08 2019 (216)

E3 Signal – Meyrin 31 08 2019

2 ème Signal FC FAMALICAO - 01 09 2019 (4)

2 ème Signal FC FAMALICAO – 01 09 2019

D2 Signal - Veyrier 31 08 2019 (156)

D2 Signal – Veyrier 31 08 2019

NOS PARTENAIRES