Présentation de la semaine, Yvon Jay

10 juillet 2019

Présentation de la semaine, voici Yvon Jay, un personnage haut en couleur, et qui beaucoup œuvré pour le club. En effet, il a presque 50 ans d’ancienneté au club et n’hésite pas, lorsqu’on lui demande, d’énumérer tous les différents rôles qu’il a occupé au sein du club, comme vous pourrez le lire à la suite de cette présentation. Le plus important à dire, c’est que Yvon a apporté une véritable plus-valus au club pendant de nombreuses années au niveau financier, grâce à son travail pour le programme et les panneaux publicitaires autour du terrain.
En effet, il a pris des heures pour lister les entreprises partenaires, les amis du club prêt à aider celui-ci financièrement et préparer un programme annuel de très grande qualité. Il a interviewé plusieurs personnalités importante autour de Genève et du football et grâce à lui, le Signal FC Bernex-Confignon a pu se faire connaître au-delà du coteau genevois. Mais si vous voulez vraiment connaître Yvon, l’encyclopédie du club, il faut venir lors d’un match de la première ou un soir de comité et discuter avec lui.

Salut Yvon, peux-tu te présenter en 100 mots ?
Un bref retour en arrière avant mon arrivée au Signal FC Bernex-Confignon:
A l’âge de 12 ans j’ai réussi le Concours d’entrée au Collège national technique de Nîmes avec un très bon résultat. Cela m’a permis d’être accepté comme interne c’est-à-dire présent jour et nuit dans le collège. (2000 élèves de 11 à 18 ans).
De 1952 à 1957 j’ai donc suivi les cours qui ont été conclus par les deux parties du Brevet de l’enseignement moderne et technique (équivalent du bac actuel) permettant dans le futur d’œuvrer comme cadre dans une entreprise.
En 1962 j’ai été engagé comme linotypiste au Journal de Genève pendant quatre ans. Puis j’ai dirigé une imprimerie privée genevoise pendant près de dix ans. Ensuite près de vingt ans dans la groupe du journal “La Suisse” (Sonor SA) à la rue des Savoises comme linotypiste au début et ensuite directeur d’une importante société de photocomposition (ITP) du groupe Sonor SA du journal “La Suisse”.
Dans les années 50 la ville de Nîmes a organisé une course de crosscountry qui s’appelait le Challenge du nombre pour détecter les talents en herbe. Nous étions 400 au départ et j’ai gagné cette course avec plus de 100 mètres d’avance. Ceci deux ans de suite. Incroyable l’effet que l’on ressent sur la ligne d’arrivée ! Le lendemain mes copains externes m’ont apporté le quotidien “Le Méridional” où j’étais en photo sur la une des sports. Incroyable! Un club de Nîmes (JAN) m’a contacté pour que je devienne membre  et cela m’a permis de voyager en France et
de courir dans plusieurs grandes villes (Paris, Marseille, Lille, Laval, etc.).
Mes victoires:
Challenge du nombre juniors 1954 à Nîmes
Champion du Gard 1956
Champion du Languedoc 1957
Champion d’Académie de Montpellier 1957
Trois fois finaliste des Championnats de France
Finaliste au stade Jean-Bouin à Paris aux Championnats de France par équipes
Mes meilleurs temps: 1000 m : 2’44” – 3000 m : 9’55” – 5000 m : 17’45”
Lors de ma victoire Champion du Languedoc un dirigeant de la Fédération française de football est venu à ma rencontre pour me dire que j’allais être incorporé en équipe de France. Comme j’habitais très loin de Paris cela n’a pas pu se concrétiser.

Tu as été joueur, entraîneur, membre du comité, responsable du programme, quel “poste” t’as le plus marqué ?
Tout spécialement en 1972-73 où j’ai entraîné les juniors E du club qui ont gagné le titre de champion genevois en remportant tous les matches. L’année suivante le directeur des juniors Raymond Dominé m’a confié les juniors D1 (12-13 ans).
Rebelote tous les matches gagnés sauf un match nul (100 buts marqués et 16 encaissés). En 2002 Enrique Ortiz m’a confié le programme du Signal (annonces et rédactionnel).

Tu as vu l’évolution du football, ses règles, les formations, les entraînements, qu’est-ce qui a le plus changé ?
Le football suscite toujours le même engouement pour moi et ce depuis les années 1960. Le marquage est beaucoup plus strict actuellement qu’à l’époque de Raymond Kopa car il n’y avait pas encore les tacles…  On pouvait faire des dribbles beaucoup plus facilement…

Tu as été responsable du marketing et des annonces panneaux durant de nombreuses années, combien d’annonces est-ce que ça représente ?
C’est Enrique Ortiz qui m’a chargé de développer les annonces du programme. Plus de 100 annonces chaque année et une moyenne de chiffre d’affaires de près de Fr. 20000.-.C’est une activité qui m’a beaucoup plu et qui me plaît toujours. C’est Enrique Ortiz qui a informatisé le secrétariat du Signal et qui a remis le club sur les rails et qui a structuré et modernisé la gestion du club.

Tu as fait plus de 15 programmes de A à Z, qu’est-ce qui t’as motivé dans ce travail de sape et ta plus grosse satisfaction ?
J’ai réalisé 16 programmes. Il y avait en 2002 Fr. 6000.- de pub et j’ai fait monter ce chiffre à plus de Fr. 20000.- de moyenne. Ce beau résultat me procure chaque année beaucoup de joie et de satisfaction pour le club. Ensuite Charles Juat m’a fait rentrer au comité où j’ai œuvré au comité central jusqu’à cette année du 95e du Signal avec Michel Jaggi l’actuel et excellent président. Depuis mes débuts au Signal j’ai connu plusieurs présidents: Joseph Goetschman, Michel Excoffier, Charles Juat, un triumvirat pendant une année puis Georges Chamot. Ensuite c’est Enrique Ortiz qui a présidé le club puis Christian Perrier et actuellement Michel Jaggi.

Quel programme t’as donnée la plus grosse satisfaction ?
Comme j’ai interviewé une personnalité à chaque numéro c’est quand même l’interview de Michel Platini qui m’a le plus comblé d’autant qu’il m’a répondu en partie par téléphone.

Tu as pu interviewé quelques sacrés personnalité dans le cadre de ces 15 programmes, y’a-t-il quelqu’un que tu aurais voulu interviewé mais qui n’a  pas accepté ou vécu assez longtemps pour le faire ?
J’aurai souhaité interviewer Fatton, Doerfel et Chivers trois très grands joueurs entre autres.

Ton plus grand souvenir au sein du Signal FC Bernex-Confignon ?
L’année où pour la première fois le Signal a pu inscrire une équipe de juniors E (avant c’était Jeunesse et Sports)  Au début le club m’a confié les juniors E et en gagnant tous nos matches nous avons obtenu le titre de champion genevois juniors E. J’ai entraîné deux ans les D2 et ensuite on m’a confié les juniors D1 que j’ai entraînés pendant près de huit ans et en 1977-78, on a gagné tous nos matches et terminé Champion genevois avec 100 buts marqués et 16 encaissés. J’avais le bonheur d’avoir mon fils Laurent qui faisait partie de l’équipe au poste technique de demi (voir photo). Cela reste un excellent souvenir pour tous deux. Par la suite il a été sélectionné quatre ans dans les équipes suisses. Dans mes juniors D1 j’avais également Pascal Walker qui vient de gagner dernièrement le titre  de champion genevois avec ses juniors. De mes juniors D1,
cinq ont joué par la suite dans la 1ère du  Signal FC. Le directeur technique des juniors était Raymond Dominé et le président, le regretté  Charles Juat. Que des bons souvenirs.

Voilà 95 ans que le club existe .. Peux-tu nous donner une anecdote qui t’as marqué ?
L’an dernier lors d’un match l’arbitre a sifflé une faute. J’ai pensé que c’était la fin du match …  et j’ai traversé le terrain en courant … mais voyant mon erreur je me suis retrouvé tout pantois…!!!!
(Claude pourra t’en dire plus…!!!)

As-tu d’autres passions et lesquelles ?
Ma famille en priorité, le footing, le vélo, les champignons, le jazz, des films policiers, etc.

Ton plat et boisson préférés ?
Les spaghetti à l’ail, huile d’olives et peperoncino, les côtelettes d’agneau grillées, le gratin  de cardons… le navarin d’agneau, les omelettes aux herbes. La glace vanille, les jus de fruits, l’eau pétillante et la bière.

Quelle question aurais-tu aimé qu’on te pose et peux-tu y répondre ?
Comment vas-tu depuis qu’en 2012 on a dû t’opérer et te mettre une prothèse à l’aorte alors qu’il ne te restait que quelques minutes à vivre  ? Actuellement ma prothèse tient le coup. Merci à mon chirurgien qui m’a sauvé la vie.

Interview réalisé par Michael Silverman

Dernière news

tribune du 16.8.19

À Bernex, «un travail de fou» est abattu pour accueillir Thoune

match thun

SIGNAL FC VS FC THUN (SL) – DIMANCHE 18 AOÛT 2019 À 15H00

camp ete 2019 recto

CAMPS DE FOOT 2019 – ETE 2019

GALERIE PHOTOS

2ème Donzelle - Signal FC 2019 (59)

2ème Donzelle – Signal FC

E4 Signal FC - Servette 23 05 2019 (5)

E4 Signal FC – Servette

logo 95-1

Photos 95ème

NOS PARTENAIRES